L’Ostéopathie

Découverte aux Etats-Unis en 1874 par le Dr A.T. STILL, l’ostéopathie est un art de soigner, une science et une technique.

Les principales règles de l’ostéopathie, définies par STILL sont :

  • La mobilité est l’expression même de la vie.
  • L’être humain est une entité.
  • La réciprocité d’influence est permanente entre la structure (la charpente humaine) et la fonction (les organes assurant les fonctions vitales).
  • L’organisme possède ses propres substances curatives.

L’ostéopathie est l’Art de diagnostiquer et de traiter les dysfonctions de mobilité des tissus du corps humain.

L’ostéopathe trouve la cause des maladies dans les perturbations ou les restrictions de mobilité de la charpente humaine.

Avant de réaliser le traitement ostéopathique spécifique, le praticien doit avant tout s’assurer que la maladie de son patient entre dans le champ d’action de l’ostéopathie, c’est-à-dire la médecine fonctionnelle. Il réalise un diagnostic d’exclusion.

Ces précautions étant prises, il peut alors procéder à l’examen ostéopathique, examen de la mobilité des différentes parties du corps qui l’amène à découvrir des dysfonctions. Il ne reste plus qu’à restaurer la mobilité, grâce au seul outil dont il dispose : ses mains (aucune prescription).

L’ostéopathie, dans son intervention manuelle, permet au corps de réaliser son auto-guérison. Cette pratique nécessite la connaissance parfaite de l’anatomie et de la physiologie ainsi que l’exécution d’un acte manuel précis et non violent.